Mes sourires…

Voir à travers mes écrits les choses simples de la vie qui me font sourire…

  • Accueil
  • > Archives pour octobre 2012
Archive pour octobre, 2012


What goes around turns around…

30 octobre, 2012
Ma vie, Mes pensées | 2 réponses »

Plus d’un mois que je n’ai pas eu l’occasion d’écrire,un peu comme si j’arborais une certaine suffisance ne me permettant plus de me confier dans ce requiem qui a su tant me réconforter par le passé.A croire que je n’écris que quand je vais mal,à croire que je ne ne prie que lorsque plus rien ne va.Ces derniers temps,il y a eu comme un zèle dans mes actions,le besoin de retranscrire mes pensées est devenu futile,tout a semblé aller pour le mieux le temps juste d’un temps.Mais la vérité est autre,elle est hélas ailleurs,surtout lorsque l’on se rend compte que rien au final ne remplace vraiment ce qui a toujours su et ce dans plusieurs circonstances nous rendre heureux.

J’ai du mal à me concentrer au travail,certaines fixations stériles en sont la cause,amour,situation sociale;rien de tout ce que je viens de citer n’est palpable,mais les manquements qu’ils occasionnent chez moi surinent tant mon esprit,que j’ai de plus en plus de mal à comprendre ce que je suis devenu.

Suis-je moi aussi entrain de changer?je n’aime pas en tout cas ce que je deviens,j’observe chaque jour depuis 35 jours des changements dans ma vie,des incompréhensions grandissantes,et une forme de lassitude.pourtant tout devrait aller pour le mieux,les entrées d’argent sont bonnes,les besoins quasi inexistants,mais alors,pourquoi suis-je donc si mal au point d’avoir besoin de me confier de nouveau?écrire m’aide au final;et m’en éloigner me détruit finalement.J’ai besoin de m’exprimer,orienter mes pensées vers ce que je vis chaque jour,afin de relire mes états passés comme ordonnance pour mieux avancer dans ma vie.

J’aimerais être comme avant mais la vie me change,et j’ai bien peur qu’elle le fasse en mal,ou alors suis-je tout simplement coupable de ce que je vis et je n’ose point affronter cette culpabilité?il est très facile de rejeter la faute sur l’autre…

2 personnes m’ont dit très récemment que pour eux quelque-part je me complaisais à me sentir mal;à m’apitoyer sur mon sort de façon  à justifier mes torts,mes échecs et mes états de déprime parfois à la limite maso .Avec du recul,je réalise que c’est vrai,oui c’est même très vrai.

Ainsi,conscient de cela,je devrais prendre la vie du bon coté,profiter de ces instants rares de bonheur et arrêter de tout voir systématiquement en noir.Mon bonheur au final je pense ne viendra pas me trouver,je devrai le créer et me battre pour qu’il ait un sens dans ma vie.Mais cela ne sera possible que si j’ose et si j’essaye de faire de moi ce qui même dans les moments les plus sombres de ma vie m’a toujours permis de garder en tête deux mots: le sourire et l’espoir.

Journal d'un sociopathe név... |
OVERDOSE |
mon histoire |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Tout ce qu'on ne voit pas e...
| une maman a Istanbul
| Monologue : abia avec son...