Mes sourires…

Voir à travers mes écrits les choses simples de la vie qui me font sourire…

  • Accueil
  • > Archives pour février 2015
Archive pour février, 2015


Dad… 18092015

19 février, 2015
Ma vie, Mes sourires | Pas de réponses »

J’ai rév é de lui,un peu comme si de rien n’etit;il était paradoxalement devant l’entrée qi mène à une mosquée,un chemin que j’emprunte tous les jours pour aller au boulot.Hier c’tait le mercredi des cendres,j’ai pu les prendre et essayer de me mettre en mode careme.Un rapport je l’ignore,je souhaite juste continuer dans cette voie.

Après que sur la meme rue un de mes collègue de bureau m’annonca la mort d’une amie et que j’etait sur le point de rentrer pour y voir plus clair j’ai entendu la voix de mon pere avec sa maniere si unique et particuliere de m’appellé,je me suis retourné et mes yeux ont croisés un pillier,il me semblaait cassé ou inahevé ou à reparer je ne sais plus trop,j’ig,orememe d’ailleurs pourquoi mon regard s’est placé d’abord dessus.

Alors en m’avancant je ne sais meme pas de là ou il sortait il etait juste la,avec un gant comme il les aimait et qui lui allaient si bien vtout en blanc j’exagere probablement mais c’ »tait un blanc vraiment tres beau,avec des finition en jaune sur les manche ou peut que que les manches était un jaune très  fin ainsi que la broderie et si je ne me trompe,ses éernelle babouches.Et comme toujours,les mains dans les poches.

Alors il m’a demandé comment ca va Kevin,et ou il est et je crois comment ca va en général.Il m(a fait comprendre que je devais aller le chercher et qu’il avait un cadeau pour lui lol ca m’a fait rire car il a sorti de nulle part un appareil avec ecris un gros pS4 dessus et je crois une grosse boué de couleur jaune qu’il appellait manette,je lui ai dit que ‘pas c tout sauf une mannette de ps4′ il m’a repondu un peu comme s’il venait de realiser qu’il etait dansle ndem’on s’en fou » avec son eternel sens de l’humour,il a demandé que j’amene kevin labas et il a essayé de m’expliquer comment je devrais prouver  a kevin que ct vraiment lui qui me demandait de l’amener labas ,un truc comme ça,alors,comme si je le voyais tout les jour j’ai traverser la route et je lui ai dit un genre en partan et en souraint « oh papa je t’ » j ai stoppe ma phrase,il m’a dit « il faut le dire,c’est portant de se lacher des fois » alors il a terminé en me disant « allez ,bienvenu »

je me suis reveillé,il devait etre 3h pile.Je me suis levé pour regarder la photo qui est au salon et j’ai realisé que ct le meme vetement qu’il portait,mon pere est bien,et il veille sur nous il pense bcp à kevin et nous devons nous battre pour lui.Il ya tellement de mystere,je me suis reveillé et j’ai prié,je ne comprend pas ce que cela veut dire,ni pourquoi je l’ai a nouveau rencontré,je n’avais pas peur,j’ »tais detendu,un peu comme si on se voyait comme d’hab,il etait bien portant,propre et bien rasé,je ne connais pas l’avenir,ni ce qu’il ya de l’autre coté mais il va bien.

Pour moi le bienvenu je le prend comme un bienvenu dans le careme,dans un renouvellement peut etre de ma foi en Dieu,dans une reprise de mes reves,dans une prise de conscience globale en général?dans la nouvelle vie seule que je prepare,je ne sais pas.je sais juste que hier 18 fevrier 2015 j’ai pris l’engaement d’essayer de nouveau de mettre ma vie entre les mains de Dieu pour un meilleur avenir.

Ca m’a fait bcp de bien de te voir papa,bienvenue à quoi,j’ai fait un pas et tu m’as parl,tu m’a montré la voie en envoyant mon regart sur un pillier cassé,ou inachevé;j’essayerai a l’avenir de me montrer a la hauteur en essayant de suivre tes traces a travers l’aide de Dieu notre createur et sauveur;

Ou que tu sois et meme par dessus mon epaule en ce moment meme sache que je suis fier d’etre ton fils,tu m’as appris certaines valeur de la vie qui ne changeront jamais et tu me mnques,tu nous manques bcp.

Allez si ca exiqte ou tu te trouves,vas prendre une beaufort. A bientot le pere ci :)

Journal d'un sociopathe név... |
OVERDOSE |
mon histoire |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Tout ce qu'on ne voit pas e...
| une maman a Istanbul
| Monologue : abia avec son...