Mes sourires…

Voir à travers mes écrits les choses simples de la vie qui me font sourire…

Archive pour mai, 2020

Espérer dans l’inconnu…

Posté : 12 mai, 2020 @ 7:26 dans Ma vie, Mes pensées | 1 commentaire »

Le monde change et curieusement il se délecte de jours en jours de ce qui en faisait son originalité.

Nous avons reçu ce monde en cadeau puis nous avons voulu au-dela de ce don extraordinaire améliorer, changer comprendre décortiquer démonter ce cadeau pour qu’au final non seulement il devienne presque inutilisable mais en plus qu’il se transforme peu à peu en une forme de fardeau qu’il faudra bien nous garder de  jeter.

Le monde change et on pense très fort à nos enfants; à cette société qui les moule progressivement vers des choses qui nous parents peu à peu nous échappent, cette fragilité tant physique que mentale que procurent les nouvelles technologies et la science.

Le monde change car nous avons de moins en moins de repères alors que nous avons absolument presque tout pour nous guider. Nous avons une facilité à utiliser des appareils des applications dites gratuites, oubliant quelles contrepartie sont bien plus graves que nous ne pouvons l’imaginer.

Parfois je me demande comment le monde de demain sera, et plus important encore, comment le monde de demain pour mes enfants sera.Quand on regarde ces évolutions à en perdre la tête; nous transformons progressivement la nature afin de dit-on ,la rendre plus facile ,mieux compréhensible, mieux adaptée à nos besoins…quelle folie de voir les choses ainsi.

Entre les virus, les épidémies, les TIC et toutes ces choses sensées aider temporairement l’homme, nous sommes entrain de confier nos vies à des choses qui ne sont pas nous, et qui progressivement nous transforment au point d’en devenir vitales. La rupture sera rude, et l’absence causera certainement bien des dommages.

Alors que nous reste-t-il? Moi je dirai en tant que Chrétien rien du tout, car je ne considère pas notre Seigneur Jésus Christ comme une alternative ou un reste à saisir, mais plutôt comme un tout à acquérir. Longtemps encore cette culture est restée loin de moi et même si il m’arrive de remettre en question certaines choses, ma confiance pas toujours inébranlable se bat chaque jour pour rester et demeurer le socle de mon existence. Je prie qu’il en soit de même pour les enfants.

En ces périodes troubles, restons confiants et regardons aux promesses, aux souhaits et aux demandes qui certainement nous le savons nous serons accordées.

Alors je terminerai mon propos en disant, non pas par mon traditionnel pour ce qui est du reste mais plutot, pour ce qui de TOUT :Que toute la Gloire revienne à Dieu.

A Mael et Adam.

 

Journal d'un sociopathe név... |
OVERDOSE |
mon histoire |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Tout ce qu'on ne voit pas e...
| une maman a Istanbul
| Monologue : abia avec son...