Mes sourires…

Voir à travers mes écrits les choses simples de la vie qui me font sourire…

Fin d’année donnée…

Classé dans : Ma vie,Mes pensées — 8 décembre, 2021 @ 6:08

Dernière ligne droite, dernières semaines, derniers réglages, dernières mise au point.

Énormément de secousses, de stress, de peines non seulement physique que mentale. Une fin d’année chargée de plusieurs choses dont la maladie qui à quelques jours de Noël semble s’accentuer. J’ai connu des moments de faiblesses et de douleurs intenses ces derniers temps, j’ignore ou  cela me mènera, mais je ne peux m’obstiner même si cela échappe à toute logique de continuer à croire que cela est pour une bonne raison. C’est loin d’ être facile, j’ai des fois très peur, peur de ne pas pleinement profiter de ces instants, peur de m’inscrire dans une continuité, dans cette continuité de peine et de douleur que la maladie chaque jour me fait subir. Des fois j’en veux au monde, j’envie des gens, je me demande pourquoi moi, j’essaye de trouver des causes en m’improvisant juge et procureur, j’essaye de me justifier, puis en même temps de me condamner. Je me sens l’as de tout, complètement abasourdi par tant de peines par moment. Je me prive presque de tout, puis je réalise que cela n’est que vanité au final car cela n’empêche pas les choses de se produire… J’ai voulu pleurer, crier, exprimer à pleins poumons mon désarroi et mon incompréhension, j’ai prié, supplier, parler, chanter… Mais le ciel reste vide, en dehors d’une vision dans laquelle on me disait encore que j’étais désormais hors de danger et de recevoir ma guérison. Difficile de naviguer à vue, difficile de croire sans avoir vu, difficile de tenir bon quand chaque jour est devenu bien plus qu’une incertitude, quand chaque douleur se diffuse dans le corps, quand le poids m’abandonne de manière drastique, quand la fatigue s’installe, quand la peur de se nourrir devient totale… Oui c’est difficile et j’ignore pourquoi une fois de plus et comment. Je suis fatigué, je me sens abandonné, puni pour des causes qui m’échappent, laissé pour compte sans explication, un peu comme si une sentence que j’ignore avait déjà été prononcée contre moi.

Mais…

Mais malgré tout cela, je ne peux m’empêcher de voir la grandeur et la bonté de l’éternel, sa sagesse, et sa volonté de m’aimer au-delà de ces choses physiques et morales que je vocifere plus par colère que par sagesse, par ignorance que par intelligence, par incompréhension que par but. Et même si cel semble interminable, je me rappelle encore de périodes encore plus éprouvantes que celles-ci où sa fidélité qui elle ne change jamais s’est toujours manifestée. Je me rappelle de ces jours parfois au seuil d’événements peut être plus dramatique où sa main s’est posée sur moi et j’ai pu reprendre des couleurs. A chaque grande saison qui s’annonce le Seigneur a toujours été là et si cette année doit se terminer ainsi, qui suis-je pour m’interposer face à Dieu qui je le sais intimement ne veut que mon bien. Alors dans une sincérité totale, qui pourrait être parfois considérée comme une dévotion, je fais le choix de faire confiance à mon Dieu, je fais le choix de revenir à lui, de regarder à lui et d’essayer de comprendre ce qui se trouve au-delà de ces peines qui je le sais ne sont que passagères.

Chaque jour est la veille du jour où je rirai de ces moments, je me rememorerai de ces instants, et j’y verrai certainement une fois de plus la gloire de Dieu qui s’est manifestée dans ma vie.

Puisses-tu Seigneur m’aider à comprendre, et de me décharger de ces peines interminables.

Puisses-tu Seigneur m’aider à réaliser le but de tout ceci, et de m’en inspirer pour l’année à venir.

Puisses-tu Seigneur me donner la force de continuer.

Je sais ne point être parfait, je sais pêcher chaque jour que tu fais, je m’en repens devant toi en implorant une fois de plus ton trône de Grace dans ma vie.

Et pour ce qui est du reste Seigneur, en toute chose, que toute la Gloire te revienne.

 

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

Journal d'un sociopathe név... |
OVERDOSE |
mon histoire |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Tout ce qu'on ne voit pas e...
| une maman a Istanbul
| Monologue : abia avec son...