Mes sourires…

Voir à travers mes écrits les choses simples de la vie qui me font sourire…

Archive pour la catégorie 'Ma vie'

Sandrine Laurence…

Posté : 15 mars, 2017 @ 8:05 dans Ma vie, Mes sourires | Pas de commentaires »

Celle qui n’a jamais cessé de me soutenir et de m’amener à expérimenter ma Foi et ma relation avec Dieu,elle m’a tellement harcelé sans relâche avec cette histoire de « croire en Dieu » qu’à un moment j’ai commencé à faire semblant d’y croire afin qu’elle me laisse tranquille.
Puis de fil en aiguille,la graine ayant été semée,s’est manifestée et a fait de moi l’homme nouveau et meilleur que je suis aujourd’hui grace au Seigneur Jésus Christ.
Merci Sandrine de m’avoir tellement embêté avec l’importance et la place de Dieu dans ma vie.
Je ne le dis jamais mais c’est un honneur d’être non seulement ton frère mais aussi ton meilleur ami.
Je t’aime très fort grande sœur! Que Dieu désormais présent dans ma vie te bénisse et bénisse ta vie!

Première journée avec Adam…

Posté : 15 mars, 2017 @ 7:41 dans Ma vie, Mes sourires | Pas de commentaires »

Mardi le 07 Mars 2017,sans programme pré établi j’ai passé la journée avec Adam,il a été très gentils,étrangement moins bruyant que d’habitude,lui qui a du mal à manger,nous avons même partagé un repas.Un sentiment fort dans son regard qui semblait me dire malgré son absence de parole (il n’a que 11 mois) « je sais que tu es mon père ».J’étais venu pour quelques instants,finalement je suis resté une heure de plus.J’ai prié avec lui,demandant que Dieu veille sur lui.
L’un des moment les plus marquant ce fut lors de mon départ,alors que je lui disais au-revoir,il poussa un cris un peu comme pour me dire « Où vas tu papa? »,une journée vraiment émouvante que je n’oublierai jamais.
Que le très Haut te bénisse mon fils.

En vogue…

Posté : 22 février, 2017 @ 7:45 dans Ma vie, Mes divers, Mes pensées, Mes sourires | 2 commentaires »

Nous nous prenons pour qui en fin de compte ? A vouloir à en crever parfois, se fabriquer des personnages plus acceptables dans la société, afin d’attiser juste le temps d’un instant l’admiration hypocrite du monde. A ma connaissance, à moins d’être complètement dans une forme d’inconscience poussée, personne ne s’est jamais endormi avec un smoking ou une robe chèrement payée. On aime cette attention puérile que les gens nous accordent, on aime cette idée de montrer aux autres ce qu’on n’est pas, justifiant cela par la mode, le conformisme, et l’une des meilleures : l’envie tout d’abord de se plaire à soi même. Un peu comme pour dire ici que notre existence telle qu’elle a été conçue par Dieu est juste trop « basique » (ce qui n’est pas faux en soit sur un autre plan) et dénuée d’intérêt pour nous même et pour notre prochain. L’humain serait-t-il si laid que ça ? Pourquoi a-t-on tant de mal à s’accepter ? Pourquoi la peur du regard des autres s’intensifie avec le temps ? J’entends régulièrement des raisons qui, sans surprise, convergent ou gravitent toutes vers les « modèles » et les « standards » que la société impose afin d’être considéré comme étant « acceptable » (pour qui ? Je n’ai pas encore trouvé), afin de ne pas être pointé du doigt, se fondre dans de masse… Mais qui est la société ?qui la crée ? Inconsciemment, nous augmentons le niveau de la conformité humaine à travers des choses de plus en plus puériles, et cette « conformité » se transmet hélas à nos enfants qui ne feront que suivre, puis, subir ce mode de vie. Je vois déjà ici des gens me dire qu’on ne va tout de même pas sortir dans la rue nu ou en fluo…Certains l’assument, pour peu qu’ils ne se préoccupent pas des regards des autres. Et puis personne ne vous le demande. Le fait est juste que, nous sommes en toute impuissance entrain de subir et de cautionner une standardisation de la normalité humaine, imposée par la société qui, à force d’aller toujours plus loin dans sa quête du paraître au lieu de l’être, deviendra à la limite une obligation vitale pour les générations futures, (ah ! mon me signale dans l’oreillette que c’est même déjà le cas !) de peur de disparaître comme les dinosaures.
Comprenons nous bien, toute société est régie par des règles, je ne m’en soustrais point. Chacun est libre de se vêtir, maquillé, transformé, opéré, comme il l’entend que ce soit pour les autres ou pour lui du moment ou cela ne tombe pas sous le coup de la loi.
On nous demande d’avoir une ouverture d’esprit et de vivre avec notre temps, la vérité c’est qu’il n’a jamais en fin de compte été le notre.

Harmony Corporation…

Posté : 17 février, 2017 @ 8:47 dans Ma vie, Mes articles, Mes sourires | Pas de commentaires »

Que dire de plus de cette quête effrénée vers ce précieux sésame que je recherche depuis tant d’années à en perdre même mon âme ?

Le monde et ses bizarreries, la terre et ses conneries, les humains et leurs niaiseries, l’absence dans ma vie de véritables causeries.

Je rêve depuis bien trop longtemps au point d’en faire des mémoires d’espoir qui se désintègrent peu à peu de mes lèvres comme le nom de certaines personnes ayant par le passé comptés pour moi.

Je n’ai désormais plus peur d’avoir peur, car j’ai désormais pour tampon le Seigneur.

Dieu étant aujourd’hui la source de tout mon équilibre, l’harmonie semble prendre du sens peu à peu. C’est une question de recette en fin de compte, de Foi pour certains, et de recherches interminables vers la mauvaise grotte pour d’autres.

Je ne mangerai plus de ce pain là ! L’optimisme est de mise quand on accepte de croire au-delà de notre vue. Et quand la vie s’obstine à vouloir nous montrer le contraire, alors on ferme les yeux, préférant ainsi rêver, que de se retrouver entrain de voir l’immensité de l’impossibilité de nos souhaits au stade de la chair.

« Espérer ce que nous ne voyons pas, c’est l’attendre avec beaucoup de patience » Rom8 :25

Hier encore…

Posté : 11 février, 2017 @ 6:41 dans Ma vie, Mes divers, Mes pensées | 1 commentaire »

Hier encore, je me suis rendu compte à quel point j’étais différent,

Hier encore , j’ai réalisé en regardant mon blog,que les absences d’écritures correspondaient aux périodes « heureuses ou insouciantes » de ma vie,

Hier encore ,j’ai pensé à Mael et à son avenir,

Hier encore , j’ai pensé à Aymeric et à son sourire,

Hier encore,je me suis senti mal pendant un moment alors j’ai prié,

Hier encore, j’ai réalisé que je ne suis pas seul,juste peut être incompris et mal accompagné,

Hier encore, j’ai espéré être aujourd’hui,

Hier encore, à Dieu j’ai dis merci,

Hier encore, je me suis rendu compte que la plupart des choses sur lesquelles je me suis construis ne servent à rien,

Hier encore, je me suis dis: demain c’est loin.

Roses rouges et violettes bleues…

Posté : 4 février, 2017 @ 6:20 dans Ma vie, Mes pensées, Mes sourires | 1 commentaire »

« Les roses sont rouges,les violettes sont bleues,et pourtant je ne connais aucune chose au monde,qui soit aussi belle que toi » C’est sur ces paroles que je me suis réveillé,cherchant encore où est-ce que je l’ai ai entendu,probablement dans un rêve.

Parlant de rêve,je nageais,avec une étrange aisance dans une eau tellement limpide au point où je pouvais apercevoir le fond bien en dessous.

La forme revient chaque jour un peu plus et je ne peux m’empêcher de remercier le Très Haut pour cela,car des moments éprouvants ont été vécus.

Une pensée spéciale pour Mael, je tacherai d’être encore plus présent pour lui.

First game…

Posté : 3 février, 2017 @ 7:43 dans Ma vie, Mes sourires | Pas de commentaires »

Je suis allé le voir Dimanche dernier,et je l’ai mis sur le canapé alors que je discutais avec sa mère.

Comme j’avais le dos tourné,il essayait de regarder mon visage,alors un jeu s’est engagé,j’essayais de le regarder il se cachait derrière mon dos,il essayait de me regarder je tournait le visage.On s’est mis à rire tous les deux devant sa mère surprise,qui me confia plus tard que c’était la première fois qu’il le faisait.

Un moment vraiment très agréable.

Ecrire…de nouveau

Posté : 3 février, 2017 @ 7:34 dans Ma vie, Mes sourires | 1 commentaire »

Apres une longe période de maladie,je me mets de nouveau debout afin de pouvoir consigner ici mes mémoires et essayer de laisser une trace ou des traces des événements bordant ma vie.

Un héritage que certainement mes enfants liront et qui j’espère pourra les édifier sur ma vie,mes succès et mes échecs,mes sentiments,mes joies mes peines,ma fierté,mes combats,mes victoires,mes émotions et plus important que tout,l’amour que j’aurais eu pour la vie,pour eux,mon prochain et pour finir en apothéose,l’amour et la paix incommensurable que j’ai découvert en Jésus le Christ notre Seigneur et notre Dieu.

J’adore me souvenir,j’adore les souvenirs,on dit souvent qu’il ne faut pas s’attacher au passé mais je pense qu’il est important de garder des traces de notre vie sans pour autant s’en inspirer à 100% pour l’avenir car nul ne le connait .On ne se souvient pas forcément de tout,on oublie également les moments importants,et c’est dans cette optique que je crée ces écris afin de me rappeler,ces moments bon ou mauvais constituant ainsi le titre de ce blog que je tiens depuis plusieurs années.

Il s’agit ici d’une nouvelle année,on vivra dans l’espoir de jours meilleurs par la volonté de Dieu.

Beaucoup d’émotions…

Posté : 20 octobre, 2016 @ 4:17 dans Ma vie, Mes sourires | 1 commentaire »

Je me suis rendu à la boutique où je l’ai trouvé endormi paisiblement.Cela faisait un moment que je ne l’avais pas vu.

Il ‘est reveillé et m’a souri,j’ai pu le prendre dans mes bras,et fondre en larme à l’idée de porter ce petit etre qui n’arrétait pas de me regarder,un peu comme pour me dire « je sais qui tu es ».Cet enfant a une telle joie de vivre…et ça me rend enormément fier.

On a discuté et j’ai essayé d’etre honnete,je n’en connais pas l’issue ,bientot un denouement heureux?…On vera bien.

sms à gdm…

Posté : 5 septembre, 2016 @ 5:21 dans Ma vie, Mes divers, Mes pensées | 1 commentaire »

[4/9 06:34] M20 !: Ah tu sais un grand raz le bol de tout j’ai marché histoire de réfléchir un peu, une journée riche mais éprouvante
[4/9 06:37] M20 !: Tu sais je voudrais vraiment vivre avec toi, te rendre heureuse comme par le passé, voyager, vivre simplement, élever notre enfant, grandir, faire des projets, cela me tue de me voir aujourd’hui comme je suis. J’ai l’impression de vivre loin de tout et surtout de ce que je souhaite. Je te remercie pour tout ton soutien une fois de plus. Il. M’aurait été difficile d’avancer sans savoir que malgré tout je t’ai toi.
[4/9 06:38] M20 !: J’aimerais pouvoir faire bcp de chose mais je me sens limité. Or j’entre dans un processus ou je n’aurai bientôt plus le choix, je devrais en faire afin de créer une cohésion entre ce que je souhaite et ce que je dois faire.
[4/9 06:38] M20 !: Si tu savais seulement à quel point je vous aime…
[4/9 06:38] M20 !: Aujourd’hui je me suis lancé dans un projet histoire de relativement nous stabiliser financièrement, j’y ai investi toutes mes économies, et malgré la satisfaction qu’il m’ait permis de projeter de nouvelles choses dans l’avenir, je me suis rendu compte que cela reste insuffisant.
[4/9 06:39] M20 !: Il est vrai que je ne tenais pas le même discours il ya quelques années, car ayant juste besoin du minimum, mais après réflexion, c’est moi qui en a besoin, pas vous, pas toi, pas mes fils. De facto, il me revient donc de prendre d’autre engagements ferme, afin de garantir une certaine continuité dans le processus d’évolution de notre vie et de celle de nos enfants.
[4/9 06:39] M20 !: I’ ya des fois des regrets, quand je regarde ce que j’ai eu, ce que j’aurais pu faire avec, mais je merci le Seigneur parce qu’à travers ce genre épreuve, il me montre subtilement le bon chemin à suivre.
[4/9 06:40] M20 !: Les maladies, les épreuves, notre relation devenue frêle, les perspectives basées sur demain peut-être plus que sur demain certainement, sont autant de choses qui prêtent à réflexion.
[4/9 06:40] M20 !: La plupart de des amis m’exploitent, C pk j’ai cessé d’en avoir, et je garde ceux qui me portent plus que le contraire ou de. Manière peut être un peu plus subtile
[4/9 06:41] M20 !: Rester ainsi et se nourrir de plusieurs interrogations sans chercher à répondre à une seule c’est se comdamner soit meme à devenir une l’interrogation elle même.
[4/9 06:42] M20 !: A c’est se comdamner soit meme à devenir l’interrogation elle même.
[4/9 06:42] M20 !: Alors sous forme de relâchement de pression, on a besoin comme toute cocotte minute d’une soupape permettant de libérer l’air comprimée, Aymeric,Mael et toi etes donc cette Soupape, ma soupape.
[4/9 06:42] M20 !: Sans vouloir conditionner un quelconque devenir de ta personne me concernant, je suis obligé de souhaiter sur l’avenir, prier le Seigneur de ne pas te perdre, et surtout le plus important grandir assez pour être non pas à ta hauteur, mais à ta grandeur, celle qui occupe une bonne partie de mon pauvre cœur.
[4/9 06:43] M20 !: En dehors de cela on observe, on a des perspectives, j’essaye d’être meilleur d’abord pour moi même, mais mon Dieu comme c’est dur. Rire est devenu un luxe sauf auprès de ceux que j’aime. Les jours sans sont devenus assez présents dans mon quotidien, j’ai hâte de mettre en pratique certains de mes nouveaux projets, d’aucuns diront que je vois trop grand, que je n’ai conscience de la difficulté qui m’attend.
[4/9 06:43] M20 !: Mais tu connais l’une de mes citations préférée, tu te rappelle on ? Celle de Mandela: « qui je ne suis pas ? »
[4/9 06:43] M20 !: Je crois qu’à cette question, comme un tas d’autres questions, comme je le disais plus haut, je vais devoir me forcer de la répondre, de peur de devenir l’interrogation elle même.
[4/9 06:44] M20 !: Et puis, qu’ai je à perdre au final que je n’ai perdu ?
[4/9 06:44] M20 !: « Ils m’ont dit un tas de phrases que j’ai jamais pu comprendre, je n’avais aucune raison de les écouter, jusqu’à ce que leurs voix raisonnent dans ma tête plus que la mienne au point de me rendre malade. Finalement, ils ont eu raison, non pas parce que je les ai écouté, mais simplement parce que je voulais guerrir. » Éric M.

12345...13
 

Journal d'un sociopathe név... |
OVERDOSE |
mon histoire |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Tout ce qu'on ne voit pas e...
| une maman a Istanbul
| Monologue : abia avec son...