Mes sourires…

Voir à travers mes écrits les choses simples de la vie qui me font sourire…

Archive pour la catégorie 'Mes pensées'

Admiratif et envieux…

Posté : 15 juin, 2020 @ 8:43 dans Ma vie, Mes pensées | 1 commentaire »

Il y a une grande part d’humilité dans l’admiration, surtout lorsque celle-ci se veut sincère. Dans l’admiration, je crois qu’on reconnaît en l’autre une source d’inspiration, on trouve en l’autre non pas forcément une forme de supériorité, mais des sentiments de respect et de consideration vis à vis de celle qui souvent le temps d’un instant ou même parfois d’une vie nous donne envie d’aller vers cette source d’admiration. Il arrive même parfois qu’on atteint cela, voir même qu’on la surpasse  mais l’admiration va au-delà de la raison, elle reste probablement une forme de signature unique,pas toujours propre à son auteur, mais dans la manière avec laquelle elle nous a été présentée, elle nous a été inspirée.

Je ne vois pas en l’admiration une envie, car nous devons nous garder d’être envieux des autres. C’est un cercle vicieux dans lequel chacun envie chacun et cette envie pour certains se transforme en désir parfois même au final puéril. Désir, de seulement n’être qu’une pâle copie de l’autre  pour au final n’avoir qu’une satisfaction très souvent temporaire. On est envieux des autres car on veut très souvent ce qu’ils possèdent, on se substitue à leur vie croyant que ce que nous voyons et convoitons chez eux, nous rendra meilleurs, mieux, et peut être même de manière puérile, plus heureux…

Je crois qu’il y a une grande part d’humilité dans l’admiration.

Espérer dans l’inconnu…

Posté : 12 mai, 2020 @ 7:26 dans Ma vie, Mes pensées | 1 commentaire »

Le monde change et curieusement il se délecte de jours en jours de ce qui en faisait son originalité.

Nous avons reçu ce monde en cadeau puis nous avons voulu au-dela de ce don extraordinaire améliorer, changer comprendre décortiquer démonter ce cadeau pour qu’au final non seulement il devienne presque inutilisable mais en plus qu’il se transforme peu à peu en une forme de fardeau qu’il faudra bien nous garder de  jeter.

Le monde change et on pense très fort à nos enfants; à cette société qui les moule progressivement vers des choses qui nous parents peu à peu nous échappent, cette fragilité tant physique que mentale que procurent les nouvelles technologies et la science.

Le monde change car nous avons de moins en moins de repères alors que nous avons absolument presque tout pour nous guider. Nous avons une facilité à utiliser des appareils des applications dites gratuites, oubliant quelles contrepartie sont bien plus graves que nous ne pouvons l’imaginer.

Parfois je me demande comment le monde de demain sera, et plus important encore, comment le monde de demain pour mes enfants sera.Quand on regarde ces évolutions à en perdre la tête; nous transformons progressivement la nature afin de dit-on ,la rendre plus facile ,mieux compréhensible, mieux adaptée à nos besoins…quelle folie de voir les choses ainsi.

Entre les virus, les épidémies, les TIC et toutes ces choses sensées aider temporairement l’homme, nous sommes entrain de confier nos vies à des choses qui ne sont pas nous, et qui progressivement nous transforment au point d’en devenir vitales. La rupture sera rude, et l’absence causera certainement bien des dommages.

Alors que nous reste-t-il? Moi je dirai en tant que Chrétien rien du tout, car je ne considère pas notre Seigneur Jésus Christ comme une alternative ou un reste à saisir, mais plutôt comme un tout à acquérir. Longtemps encore cette culture est restée loin de moi et même si il m’arrive de remettre en question certaines choses, ma confiance pas toujours inébranlable se bat chaque jour pour rester et demeurer le socle de mon existence. Je prie qu’il en soit de même pour les enfants.

En ces périodes troubles, restons confiants et regardons aux promesses, aux souhaits et aux demandes qui certainement nous le savons nous serons accordées.

Alors je terminerai mon propos en disant, non pas par mon traditionnel pour ce qui est du reste mais plutot, pour ce qui de TOUT :Que toute la Gloire revienne à Dieu.

A Mael et Adam.

Vivre…

Posté : 30 avril, 2020 @ 7:41 dans Ma vie, Mes pensées | Pas de commentaires »

Le temps devient avec le temps un allier il semblerait.Ce matin encore ,entre reve de voyage dans un avion et remise en question eternelle sur ma vie je me suis posé la question que je ne cesse encore et encore de me poser à savoir quel est le sens de tout ceci.

J’ai réalisé que j’en etait venu à force de me chercher,par instinct sans doute de survie à trouver du sens en aidant les autres à trouver le leur tant mon besoin existentiel est présent. Il semble des fois disparaisse, en faisant place non pas a une forme d’insouciance mais à une consécration tournée vers autre chose ,en fait pour dire vrai vers tout sauf ce qui me concerne.

Alors probablement des fois survint des événements qui me rappellent que je dois vivre, je dois avancer et continuer de continuer. Chercher encore et encore un but ,ce but qui certainement me permettra de mieux évoluer vers un autre. Quelqu’un un jour a dit « si le destin vous donne encore de quoi vous combler, c’est que le peu que vous ayez puisse encore vous aller », certains ne se contenteront pas de ce peu, tandis que moi à moins que je ne me tromperie semble des fois seulement trouver une forme de satisfaction mais hélas temporaire.

Peut être un besoin de reconnaissance, une envie de faire les choses différemment, de faire quelque chose qui compte, de faire quelque chose qui compte…

Hier encore en compagnie de maman dans un rêve je prenais l’avion, je pouvais même y ressentir les secousses tant c’était réel…Ce qui m’a plus marqué c’est probablement le fait que c’était desormais une chose disons oubliée dans mon esprit,rever encore ,avait cette possibilité de vivre autre chose. Au point ou je me suis même demandé quel pourrait être la chose qui saurait combler en dehors du Seigneur ce vide des fois que je ressens, cette forme pour être un peu dur de sensation de non importance que je semble injustement m’attribuer…

Mais tout ceci ce sont comme le dit certainement encore la maman de Adam « des jours sans ».

Demain est un autre jour et le Seigneur une fois de plus fera grâce.

Le titre de ce texte était sensé s’appelle « rêver », finalement je garderai plutôt « vivre »…car oui c’est ce dont j’ai besoin et c’est ce que je mérite en fin de compte, vivre pour moi, mes enfants et les autres. Exactement dans cet ordre si possible.

Du reste, que Toute La Gloire revienne à DIEU.

Ésaïe 30 verset 15…

Posté : 19 mars, 2020 @ 6:32 dans Ma vie, Mes pensées | Pas de commentaires »

Il existe des périodes particulièrement éprouvante  dans notre quotidien et dans notre marché avec le Seigneur  Il y a des hauts et des bas, des doutes et des remises en question, des abandons, des relâchements, des pertes de repères  et bon nombre d’actions qui toutes concourent parfois à fragiliser et ce de manière succincte notre foi. J’en fait l’expérience en ce moment et c’est une chose très difficile à vivre. Un homme. De Dieu a dit à propos que lorsque ce genre d’événements nous arrivent  alors nous devont nous laisser aller, entraîner par le courant. Lutter serait une perte de temps notoire et cela demanderait des ressources qui toutes se transformeraient en efforts très souvent inutiles

C’est dans ces cas et ces moments qu’il faut regarder à Christ et faire confiance à Dieu  parfois on s’en éloigne, on voudrait au-delà de la parole comprendre ce qui nous arrive, essayer d’expliquer  ce qu’on ne peut comprendre,vouloir trouver des raisons à ceci ou à cela  Mais la vérité c’est que Dieu est souverain il sait mieux que nous ce dont nous avons besoin. Ainsi il nous demande d’être calmes et confiants… Être calme et avoir confiance… Être calme et avoir confiance en Lui.

En ce moment énormément d’épreuves, mais je garde le regard fixé sur mon créateur, cette période de désert semble longue, bientôt 3 mois, mais je reste convaincu que le meilleur reste à venir.

Le Seigneur n’est pas un menteur,il a placé sa Parole au-dessus de son nom.

Je continue.

Merci pour ces épreuves Seigneur Jésus Christ.

Se remettre en réponse…

Posté : 6 février, 2020 @ 7:29 dans Ma vie, Mes pensées | Pas de commentaires »

Bonne et heureuse année!

Avec un mois de Janvier remplis de race et de bonté , il y a de nouvelles perspectives qui ce sont dessinées.

Que toute la gloire soit rendue à Dieu

Prendre de qu’on a pour construire notre bonheur…

Posté : 30 décembre, 2019 @ 6:42 dans Ma vie, Mes joies, Mes pensées | Pas de commentaires »

Une amie me l’a suggéré l’autre jour, parfois nous attendons des choses alors qu’il faudrait juste prendre celles qui sont a notre portée pour les transformer en plénitude.

Une idée qui m’a que très rarement interpellée mais qui bizarrement prend tout son sens aujourd’hui avec un peu de recul. Nous apprenons tous les jours ,et j’ai encore besoin d’apprendre .

Alors, par où on commence ? :)

 

Pour Mael et Adam.

Je vous aime très forts mes fils.

Emprunter des chemins tracés…

Posté : 30 décembre, 2019 @ 6:34 dans Ma vie, Mes pensées | Pas de commentaires »

Je pense que le recul est une chose exceptionnelle, il va même peut être dans une moindre mesure se hisser dans ce que l’on pourrait qualifier de don, cette belle capacité que nous avons de voir les choses autrement, de voir les choses avec d’autres perspectives. cette vision que je qualifierai en 3D de certains événements qui amène très souvent à des interprétations, des orientations, des points de vue parfois décallés ,parfois tout simplement erronés.

Une amie de longue aura agit de manière peut être impulsive sans avoir la moindre idée à 7000 Km de là ou je me trouve de la portée de son acte. Acte qui viendra ainsi compléter une série d’événements qui avec le temps et de ma perspectives semblent être tout simplement tracés.

A moi d’y voir un chemin sain, rempli de paix et de bonheur, de me lancer et de tout simplement regarder à Dieu. Quitte à pour fois n’y voir tout simplement un chemin à suivre tout simplement.

 

On sourira encore…

Posté : 21 novembre, 2019 @ 11:20 dans Ma vie, Mes joies, Mes pensées, Mes sourires | Pas de commentaires »

Aujourd’hui je suis venu faire un tour chez Adam j’ai ainsi eu la joie depuis sa naissance de le voir rentrer de l’école. On est pas allé loin car il avait besoin de se reposer. On a fait quelques tours non loin de la maison et puis il m’entrenait dans des rues stratégiquement on va dire dans le seul soucis non seulement de passer plus de temps avec moi mais également de ne pas rentrer à la maison.
J’étais très content d’avoir pu avoir cette opportunité, assister à cette progression à cette évolution que la vie me donne la grâce de vivre chaque fois que j’ai l’occasion de voir ce garçon.
Quelques temps après il a fallut rentrer, il fallait qu’il se lave mais il yavait une forte opposition, il a fallut que j’utilise une certaine rise afin qu’on rentre et que je réussisse à le convaincre qu’on allait se laver ensemble.
Pour avoir une marge de manœuvre afin de m’extirper en douce de la maison non sans regret car cela est devenu pour moi une triste habitude de ne plus être en mesure de dire au revoir par crainte certainement d’ajouter que ce soit de mon côté que du tien une peine dont on a quelque part peut être jamais voulu, j’ai allumé la tv et pendant quelques instants cela a fonctionné, il était obnubilé par les dessins animés au point de s’oublier et même de m’oublier. Heureusement cela ne fut que de courte durée, me rassurant aussi à l’occasion qu’il réussisse à faire le distinguo entre ce qui est important et ce qui ne l’est pas.
Il fallut que je le déshabille et que je le conduise moi même dans la douche, avec l’aide de la nounou, et tôt enngelissant, il n’arrêtait pas de se retourner en essayant à chaque seconde de croiser mon regard afin de se rassurer que, quelque part, pour une fois je ne partirais pas.
Juste avant ce process, et ce qui en fait m’a conduit à écrire ce post, j’ai pris une photo… Je ne l’ai pas réalisé sur le coup mais sur le chemin du retour alors que je trouvai « une faille pour fuir » dirais je en langage plus simple, je retombai dessus et telle certainement « une révélation » je réalisai 2 choses, certes peut être déjà connues, mais avec une autre compréhension de ces aspects de la vie tant employés des fois dans nos conversations sans souvent vraiment réaliser leurs implications leurs significations sans vouloir jouer les suffisants encore moins les savants :
- *la première* c’est que *tout est grâce* en fin de compte dans cette vie, cette opportunité que nous avons de respirer de vivre des moments, de prendre le temps de voir notre enfant devenir si grand alors qu’il y a quelques années encore il était encore si petit. La grâce de le voir m’appelle papa, de me reconnaître parmi plusieurs personnes, de ne plus pouvoir le porter sur de longues distances, de le voir sourire, de le voir me regarder, d’assister à des premières fois, de prier avec lui et de réaliser qu’après toutes ces années il ne l’a pas oublié, d’avoir cette opportunité même si elle est temporaire de voir au travers de lui *la deuxième* chose qui est:
- cet amour infini et parfois tellement subtil que dont Dieu fait preuve envers nous au travers d’actes pareils. Combien le vive, combien ont cette opportunité d’assister à cela, de voir au combien il existe un amour pour nous au-delà même de ce que nous pouvons imaginé, un amour qui nous comprend, qui nous a déjà pardonné nos fautes, qui nous aime plus que nous nous aimons nous même.
J’ai souvent eu pour habitude de voir en la vie des subtilités souvent traduites par des messages, des signes du divin, de sa présence de sa manifestation dans nos vie. Des jours comme ceux ci où même si cela a été difficile j’ai l’opportunité de vivre toutes ces choses, je les gardes dans ma mémoire et c’est quelque part en cela que je me dis souvent que nous avons une belle vie, remplie de grâce, souvent difficile certes mais dont les rares et précieux moments de joies aussi brefs soient ils balaient le temps d’un instant toutes nos peines, pour en faire des souvenirs qui, certains jours, pour un rien, nous ferons toujours sourires.

Je rend grâce à Dieu pour cela.
Merci Seigneur Jésus Christ.

Ésaïe 30 verset 15

Posté : 6 novembre, 2019 @ 9:57 dans Ma vie, Mes joies, Mes pensées, Mes sourires, Témoignages | Pas de commentaires »

Le pouvoir des mots tant prononcés que écrit est une fascination pour moi. ‘oi’ d’expérience que je ne saurais décrire ici, c’est assez intrigant de voir et vivre très souvent des expériences au-delà même de l’infime compréhension que nous pouvons avoir de l’univers, de la terre et pour faire plus simple de tout ce qui nous entoure.

Hier encore, j’ai cessé de me poser des questions et commencer  tout simplement à obéir , grande fut ma joie quand je réalisai et ce avec stupeur et étonnement peut être circonstancielle mais étonnanement assez synchronisée pour se poser un instant et réfléchir sur ce que j’ai vécu.

Au-delà de toute chose, le Seigneur veille sur nous, regardons toujours avec sa perspectives, il ne saurait avoir  des projets allant à l’encontre de son plan parfait pour nous  Et chaque jour, même si cela parrait subtil, au travers d’événements parfois même anodins  Il nous le prouve.

Que toute la Gloire te revienne.

« C’est dans le calme et la confiance que sera votre force. »
Ésaïe 30:15 LSG

 

Les choses changent…

Posté : 23 octobre, 2019 @ 8:27 dans Ma vie, Mes pensées | Pas de commentaires »

Il y a de cela quelques années encore, les blogs étaient ces endroits d’expression où l’on pouvait aisément apprendre des autres lire des articles très intéressants prendre le temps, le temps de quelques minutes de connaitre les autres, de les côtoyer parfois de les apprécier et même de les comprendre.

Puis vint le temps de la « vitesse » celui du changement, du tout instantané, où sans crier gar on s’est retrouvé entrain de tout balayer de mettre désormais de la couleur sur ce qui n’en avait pas forcement besoin de peindre tout en illusion et en apparence très souvent et tristement célèbre.

Le monde va de plus en plus vite et je constate avec beaucoup de peine l’abandon de certains blogueurs probablement moi le premier au profit d’une sensation plus instantanée plus rapide plus enrichissante m’immobilisant il y’a de cela quelques temps encore des heures parfois, juste pour avoir des informations qui au final ne me serviront pas ou dans la plupart des cas ne me serviront à rien.

Je me rend compte avec beaucoup de recul que je n’écris plus, que je ne me confie plus, que cet exutoire m’ayant servi pendant plusieurs années est juste devenu un endroit où par moment telle une ancienne relation peut être j’y reviens pour me sentir exister, pour y écrire non plus des textes engagés mais des phrases juste quelques phrases histoire de me donner péniblement une bonne conscience.

Il m’arrive de trouver ce blog pesant, trop d’années à écrire et peu de temps désormais a lui consacrer un peu comme si les histoires manqueraient dans mon esprit. Et à ce moment précis je me demande, aurais-je cessé de penser? Si oui, au profit de quoi au final? A quoi cela pourrait il me servir décrire encore ce que peut être personne ne lira jamais?

l’envie de passer définitivement à autre chose me martèle,  puis je me rappelle que tout ou presque a commencé ici…J’y vois parfois des textes dans lesquels je ne me reconnais pas, certains transformés en quelques lignes et d’autres dans l’optique de me dire qu’à une certaine époque j’aurais écrit quelque chose.

Que sont donc devenues mes inspirations? Ces textes qui fusaient tous les deux jours? le monde ne s’est pas arrêté entre temps mais cependant j’éprouve dorénavant le besoin non pas de me focaliser sur ce qu’il faudrait faire mais sur ce que j’ai envie de faire. Ce blog c’est plus qu’une vie c’est des souvenirs et surtout comme je le dis souvent un héritage que je souhaite laisser.Il y’a parfois tant à écrire et je ne le fais pas…

Très récemment et  à regret d’ailleurs j’ai fait le choix de me comporter comme « celui qui n’a plus de temps »,mais la vérité c’est juste assez pour ne rien faire tout simplement. Ne pas prendre des décisions hâtives tel est le conseil d’or qu’on donnera très souvent à ceux qui veulent se remettre ou retourner vers une nostalgie qui probablement n’existe plus. Mais toujours en quête de qui je suis, je prie encore et encore le Seigneur afin que des jours heureux encore occupent les lignes de ce blog, à juste titre et sincèrement à juste raison, pour moi, ma vie, et pour mes enfants une fois de plus.

Besoin de s’exprimer au delà des mots et avancer encore et encore pour garder courage.

Je devrais revenir plus souvent, et je réalise que j’en ai désormais besoin.

Avec l’aide de Dieu, nous verrons. regardons à Lui seul et continuons de continuer.

12345...12
 

Journal d'un sociopathe név... |
OVERDOSE |
mon histoire |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Tout ce qu'on ne voit pas e...
| une maman a Istanbul
| Monologue : abia avec son...